Coward Old Universe…

by Jeremy G.

Posts Tagged ‘Russie’

Cette gauche qui perd son âme

Posted by Jeremy Ghez on August 18, 2008

Cette gauche qui avait choisi rapidement son camp en 2006, lors de l’affrontement entre Israël et le Hezbollah, en dénonçant la riposte “disproportionnée” de l’Etat hébreu, confirme aujourd’hui sa schizophrénie en célébrant l’émergence de la Russie comme nouvelle puissance mondiale capable de concurrencer les Etats-Unis. On l’a bien reconnue, jeudi dernier, ici, elle qui a salué ce monde multipolaire qui se manifeste, ainsi que le pragmatisme de Sarkozy qui rappelle celui de Chirac (sic) et de Mitterand.

Plenel et ses amis – dont le ton très docte n’est pas seulement exaspérant, mais montre que leur arrogance n’a rien à envier à celle de l’Amérique qu’ils critiquent – tiennent par ces propos un discours bien réaliste, au sens que la science politique donne au terme. Les Etats cherchent à contre-carrer le pouvoir des autres puissances internationales, permettant ainsi au monde de trouver son équilibre. Tant pis pour l’internationalisme socialiste d’hier ou pour le droit et pour la démocratie. Tout ce qui peut rivaliser avec la puissance des Etats-Unis est célébrée comme si l’Amérique d’aujourd’hui était l’Union soviétique d’hier. Ce discours me rappelle celui de l’éminent spécialiste en relations internationales, John Mearsheimer, qui lui aussi regrettait la chute du Mur de Berlin qu’il voyait comme facteur d’instabilité future. Nos concitoyens européens de l’Est, dont l’unanimité contraste bien avec le désordre occidental, apprécieront.

Il y a clairement deux gauches en France. La plus éclairée doit se démarquer et ne pas se compromettre avec cette tendance d’un autre siècle.

Posted in Gauche française, Politique étrangère française | Tagged: , , , , , , , | Leave a Comment »

Qui a peur de M. Poutine?

Posted by Jeremy Ghez on October 16, 2007

images2.jpg 

On se bouscule pour aller saluer M. Poutine.  La semaine dernière, c’était au tour de notre président français, M.Sarkozy, qui semble avoir oublié ses positions de la campagne électorale – Glucksmann doit s’en mordre les doigts.  A suivi ensuite la visite du patron de la Défense améric aine, Bob Gates, et de la chef de la diplomatie, Condoleezza Rice, qui ont le droit à un véritable sermon du nouveau Tsar russe sans pour autant hausser le ton.

Poutine est populaire dans son pays.  La Russie est un grand pays, et il ne faut pas l’humilier.  Autant d’excuses que l’on entend, ici et là, pour justifier le fait que les démocraties occidentales ont pardonné beaucoup de choses à la Russie.  Qui se rappelle de la véritable déclaration de guerre de Poutine à l’Europe, l’hiver dernier?  Qui, dans les chancelleries occidentales, s’indigne des obstacles russes à des sanctions plus efficaces contre l’Iran, et du véritable soutien que donne Poutine à Ahmadinejad?  

Le courage politique fait défaut aux capitales occidentales, et notamment à Washington.  Le prix à payer sera bien élevé.  Poutine a fait part de son intention de rester dans la vie politique de son pays, et de briguer le poste du Premier Ministre.  Ceux qui avaient parié sur la fin de sa carrière politique doivent être déçus.

Posted in Politique étrangère américaine, Politique étrangère française, Russie, World Politics | Tagged: , , , , | Leave a Comment »