Coward Old Universe…

by Jeremy G.

Posts Tagged ‘Kouchner’

Problématique Cacophonie…

Posted by Jeremy Ghez on February 7, 2008

levitte.jpgkouchner.jpggueant.jpgimages2.jpgsarko.jpg

Qui dirige la politique étrangère de la France?  Les puristes et fervents gaullistes répondront Sarkozy, rappellant la vieille tradition de la 5ième République qui donne au Président la responsabilité des Affaires étrangères et au Premier ministre celle de la politique intérieure. 

Mais comment trier, ensuite, entre les quatre hommes du Président?  Claude Guéant, Secrétaire général de l’Elysée, semble jouer un rôle clef dans la politique française en Afrique et au Moyen Orient, notamment.  Jean-David Levitte, fin diplomate et grand connaisseur des Etats-Unis, remplit un rôle original, en tant que conseiller spécial de Sarkozy.  Ses vues ont cependant du mal à s’imposer, entend-on ici et là.  Il y a également Hervé Morin, qui a hérité du Ministère de la Défense grâce à sa rupture politique avec Bayrou et son soutien à Sarkozy.  Enfin, last but not least, le chef de la diplomatie et ministre d’ouverture, Bernard Kouchner, le maillon le plus étonnant de cette équipe.

terre-europe.jpg

Les désaccords qui émergent sont donc bien naturels, mais il semble légitime de se demander jusqu’à quand cette combinaison insolite pourra tenir.  Il y a cinq jours, Hervé Morin a remis en cause le bien-fondé du rapport des services secrets américains, déclarant que l’Iran est en train de poursuivre son programme nucléaire.  Cela n’a pas empêché Kouchner, ce matin, de reprendre à son compte les conclusions du même rapport américain et excluant toute perspective de confrontation avec l’Iran, contrastant ainsi avec ses propos de Septembre.

On apprend également, dans un portrait – peu complaisant, il faut le noter – de Kouchner dans le New York Times, l’existence de désaccords profonds entre le Quai d’Orsay et le Secrétaire général de l’Elysée à propos de la Syrie et du Liban.  Un de plus, puisque c’était la stratégie de Guéant qui avait été choisie dans l’affaire des infirmières bulgares, au détriment de celle de Kouchner.

Que de rivalités…  Les plus optimistes verront dans ce dispositif une combinaison pluraliste duquel ressortent les meilleures idées et politiques.  Pourquoi pas…  Mais la complémentarité d’hier semble se dissiper. 

french-flag.jpg

Posted in Politique étrangère française | Tagged: , , , , , | 1 Comment »

DSK et Bayrou: Je vous l’avais dit!

Posted by Jeremy Ghez on May 29, 2007

Dominique Strauss-Kahn commence à faire son coming out… Il soutiendra des candidats du MoDem au deuxième tour des législatives. Cela n’a rien de surprenant, après les propos des uns et des autres au lendemain de la présidentielle que j’avais commentés ici.

modem.jpg

Voilà une tendance évidente et lourde qui se confirme: un parti qui réunit un homme comme DSK – et autrefois Kouchner – ainsi que des Fabius, Mélanchon et Weber n’a pas d’avenir. La fracture s’était faite ressentir depuis le débat sur la Constitution européenne. Cette fracture est profonde et s’avère tout aussi déterminante que la fracture droite-gauche traditionnelle. Kouchner le considérait déjà et est allé au bout de sa logique en entrant dans le gouvernement Fillon I. DSK, qui a choisit une autre stratégie, ne fait cependant confirmer qu’un état des lieux évident. Les jours du Parti socialiste tel que l’on connait aujourd’hui sont comptés.

Les débuts du MoDem s’annoncent chaotiques et les sondages ne créditent pas le mouvement de plus de 15% des voix. Mais la vie politique française va s’en trouver revitaliser, avec une nouvelle donne politique bien plus cohérente. Les militants socialistes auront véritablement le choix entre deux tendances incompatibles: l’une ancrée profondément à gauche et fossoyeuse du Traité constitutionnel, l’autre libérale, ancrée au centre et profondément européenne. Cette clarification du débat rendra plus transparente les réelles tendances politiques au sein de la société française.

Posted in DSK, Gauche française, MoDem, Strauss-Kahn, Tri-partition de la politique française | Tagged: , , , , | 6 Comments »

Al Qaeda: Knocking on Lebanon’s door

Posted by Jeremy Ghez on May 27, 2007

Recent violence in Lebanon seems to confirm a very ugly truth: After wondering why terror movement Al-Qaida had not been more involved in the Near East – although answers were brought in the weeks following 9 11– and after fearing that it wouldn’t be long before it would actually get involved soon, we now know that thru a group unknown a year ago, Fatah al-Islam, Al-Qaida is present in Lebanon and threatening the country.

While it is correct that the whole truth has not been shed yet on the nature of this group and of the violence, especially as Syrian implication is not to be excluded in the wake of growing pressure for an international tribunal to investigate the Hariri assassination, this opposition between the Lebanese army and the terrorist group is pushing Lebanon a little bit more towards complete chaos.  In this context, international involvment, especially US military aid and French efforts thru the new Minister of Foreign Affairs, Bernard Kouchner, to re-affirm the international community’s solidarity with the current Siniora administration, are perfectly laudable, but fall short of being what Lebanon really needs.

leb1.jpg

Current events are just a new element confirming a structural trend: Lebanon is not on anybody’s priority list.  The 2006 war triggered by Hezbollah‘s kidnapping of three Israeli soldiers on the Southern frontier of the country was disastrous for Lebanon, but even more, in the long run, for the international community.  As a matter of fact, it proved the extent to which the latter had completely abandoned Lebanon, after feeling good about itself for having voted two useless UN Resolutions – 1559 and 1701.  The international community celebrated Syria‘s “departure” of Lebanon, pretending to believe that this withdrawal actually occurred.  It also failed to do anything about the disarmement of Hezbollah, one of Lebanon‘s core problems.

The fact of the matter is that Lebanon is being abandoned at a time the West feels it has other regional issues to deal with – namely Iran’s nuclear ambitions.  Nevertheless, the more the West remains inactive on the issue and leaves a weak Lebanon state deal with terror groups alone, the more it will suffer the consequences.  We are not talking about a group of limited individuals in Madrid or London – that were still able to inflict mass casualties in the middle of two European capitals – but a fully funded group, with a strategic base, right at the frontier with Europe.  Inactivity is not a strategy.

Posted in Middle East, World Politics | Tagged: , , , , , | 1 Comment »

La Gauche française n’est pas que triste…

Posted by Jeremy Ghez on May 9, 2007

jacques-seguela.jpgeric-besson.jpgclaude-askolovitch.jpg

On aurait pu appeler cela le “syndrome Besson” ou le “syndrome Séguéla“. Ce syndrome décrirait une situation plus que paradoxale, à savoir l’état d’une gauche française en miette, mais qui ne veut pas mourir. Une gauche qui veut continuer à rêver, mais qui ne croyait plus (pas?) à Ségolène et qui a voté pour Sarkozy, ou qui du moins ne semble pas pleurer sur la défaite de leur chef.

Le bal avait commencé après le claquage de porte fortement médiatisé d’Eric Besson, vexé par le comportement royal d’une gauche un peu snobe. Il y a d’ailleurs quelque chose d’assez déconcertant, si ce n’est inquiétant, dans son ralliement à Sarkozy, non pas parce que la traitrise n’est pas politique – cela se saurait – mais dans la manière dont il a présenté sa conversion: Ce n’est que parce que le nouveau président a offert des garanties sur le “communautarisme” – insulte en France, qui dépasse parfois l’accusation de “libéralisme” – et sur la position de Sarkozy sur le dossier irakien. L’honneur est sauf… De la même manière, qui pourra comprendre comment Séguéla dit un jour qu’il veut “casser la gueule” de Besson, pour ensuite se rallier à Sarkozy, quelques jours après. Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, dites-vous?

L’intérêt de ces manœuvres politiques se trouve cependant au-delà de ces bizarreries auxquelles on est – malheureusement – habituées – la droite n’est pas en reste, avec le dernier exemple en date du mégalo-arriviste Azouz Begag. L’intérêt réside dans un fait indéniable: ni Royal, ni la gauche qui n’a d’ailleurs pas trouvé mieux que Ségolène, n’a su faire rêver les Français depuis la disparition de leur Messie, François Mitterrand. Et il n’y a que les véritables gauchistes qui ne veulent pas sortir de leur rhétorique obsolète et anachronique pour le comprendre. Heureusement, tout le monde n’en est pas là à gauche.

Besson – futur ministre? – et Séguéla ne sont pas les seuls. Tapie déjà avait signalé son intention de ne pas voter Royal. On connaît également les souhaits de Sarkozy d’ouvrir son gouvernement à gauche – le nom de Kouchner ne fait pas que circuler avec lourde insistance, comme ce soir, à On Refait le Monde sur RTL. Et puis comment expliquer la bonne humeur de l’iconoclaste journaliste Claude Askolovitch, du Nouvel Obs, toujours sur RTL à On Refait le Monde? Le journaliste avait courageusement dénoncé, au cours des récents mois, la fascisation à outrance du candidat Sarkozy, car à force de voir Le Pen partout, on a tendance à ne plus reconnaître le vrai – d’ailleurs, quelqu’un a-t-il entendu l’autre gauche broncher après les attaques racistes de Le Pen à l’encontre de Sarkozy?

La gauche est-elle en déroute? Elle le risque. Et sa frange la plus radicale et la plus extrême le sera sans doute si elle ne renonce pas à ses illusions. Mais une autre frange, qui a déjà abandonné ses illusions sans pour autant cesser de rêver, peut rebondir. Il y a une option bayrouiste, mais pas uniquement. Et ce rebondissement, pour faire entrer la gauche – la France avec – dans la modernité, n’est que souhaitable, parce qu’il contribuera à l’instauration d’un véritable débat politique dont nous sommes privés depuis 1995.

Posted in Gauche française, Tri-partition de la politique française | Tagged: , , , , , , | 4 Comments »