Coward Old Universe…

by Jeremy G.

Posts Tagged ‘Afghanistan’

Cette guerre que les Français veulent ignorer…

Posted by Jeremy Ghez on August 24, 2008

Lu, aujourd’hui, sur le web…:

Donc on admet implicitement avoir fait une con..rie en envoyant notre Armée là où elle n’a rien à y faire, mais on va rester et poursuivre dans l’erreur pour ne pas perdre la face ! Que les hommes sont bêtes ! Combien de jeunes morts à venir du fait de cette attitude emplie de testostérone ?

La réaction de Patricia sur le forum du Monde – après les propos du chef d’état major des armées concernant la mort dramatique des dix soldats français en Afghanistan – résume bien l’état d’esprit d’une majorité de Français.  Qui peut s’en étonner?  Tandis que Sarkozy n’a fait aucun effort de pédagogie concernant l’importance de la présence française en Afghanistan, la gauche a renoncé à toutes ses responsabilités, préférant l’exploitation politique à la proposition de politiques internationales constructives.  Cette France schizophrène réclame un monde multipolaire mais refuse d’en assumer les responsabilités ou d’en payer le coût.

La mort des dix soldats français, cette semaine, est tragique.   Mais il y a quelque chose de paradoxal dans cette réaction, venant de la part de Français qui s’étaient tellement moqués du concept de “zéro morts” appliqué à la guerre, par les Américains.  On semble tout à coup se réveiller et découvrir qu’en effet, la guerre n’est pas une belle invention.  On est tenté par la démission, espérant trouver une excuse dans le refus de l’alignement avec Washington, oubliant pourtant le premier motif de l’intervention: les attaques du 11 septembre menées par un protégé du régime taliban.

L’exécutif français semble vouloir éviter à tout prix d’annoncer aux Français que les années à venir seront très difficiles sur le plan économique et nécessiteront un effort et des réformes de taille.  Voilà un deuxième défi pour Sarkozy dont la communication n’est pas forcément le point fort, contrairement aux idées reçues.

Posted in Afghanistan, Politique étrangère française | Tagged: , , , , , | Leave a Comment »

Effrayante Convergence

Posted by Jeremy Ghez on July 6, 2007

Que l’Irak soit le théâtre de violences abominables entre Chiites et Sunnites est désormais un fait connu et accepté de tous. Le pays concentre à lui seul toutes les tensions et les violences que le sectarisme engendre et va engendrer les prochaines années. Deux raisons expliquent cela: Non seulement c’est en Irak où se déroule la bataille entre Chiites et Sunnites pour la suprématie de la région, mais également parce qu’en dehors du pays, on observe paradoxalement une convergence aussi remarquable qu’effrayante entre les forces qui se font face dans le pays même.

L’Iran est décidée de gagner la guerre d’Irak en imposant sa suprématie et en s’assurant que les populations chiites du pays prennent définitivement le pouvoir. L’activisme iranien en Irak n’est d’ailleurs un secret pour personne – lire ceci également.

Cela n’empêche cependant pas les Iraniens de faire preuve d’un pragmatisme surprenant, bien au contraire. D’abord en utilisant le Hezbollah, force chiite libanaise, pour mener des combats par procuration, comme pendant l’été 2006 contre Israël. Il existe une grosse incertitude sur la nature du rapport de subordination. Le rapport est cependant incontestable. Le centre d’analyse Jane’s Briefings va même jusqu’à raconter que les Israéliens, lors des confrontations de l’été 2006, ont retrouvé parmi les corps des combattants, des individus avec des papiers iraniens et des documents prouvant leur appartenance aux Gardiens de la Révolution.

 

images3.jpg

 

Jusque là, cependant, rien de très surprenant au-delà du pragmatisme de Téhéran, puisque l’alliance entre l’Iran et le Hezbollah, deux entités chiites, s’explique aisément. La situation commence sérieusement à s’obscurcir dès lors que l’on apprend la possible implication de l’Iran en Afghanistan, aux côtés des Taliban, groupe sunnite proche d’Al-Qaida. Plus surprenante encore cette histoire, relatée par l’Orient Le Jour, quotidien libanais francophone, lundi dernier:

L’UE, en la personne de son représentant diplomatique, Javier Solana, paraît désormais convaincue de l’existence d’un lien entre la politique iranienne, la prise de contrôle de la bande de Gaza par le Hamas et les attaques récentes contre l’armée libanaise et contre la Finul au Liban.

L’attentat du jour précédent contre les casques-bleus espagnols, composant la force de la FINUL, a été attribué par Madrid à une “cellule terroriste composée de non-Libanais”, poursuit l’article, confirmant la thèse selon laquelle la présence étrangère au Liban continue, comme on avait pu le pressentir avec les événements de Nahr al-Bared le mois dernier.

Mais l’intérêt est encore plus global. Au fur et à mesure du temps se multiplient les preuves d’une alliance entre Téhéran et des groupes sunnites, en Afghanistan comme dans les territoires palestiniens, notamment avec le Hamas – voir par exemple cette info, ainsi que cette analyse de International Security Network et cet interview du Council on Foreign Relations. Un spécialiste britannique du terrorisme, Greg Copley, est même allé jusqu’à affirmer, le week-end dernier sur Fox News, que la responsabilité des récents attentats ratés de Londres et de Glasgow sont à aller chercher du côté de Téhéran, alors que le terrorisme qui a jusqu’à maintenant frappé l’Occident émanait essentiellement d’Al-Qaida, sunnite, et de groupes affiliés.

“Les ennemis de mes ennemis sont mes amis”. Si cette logique se confirmait, on devrait alors se préparer à la pire des réalités, à savoir l’alliance entre deux forces qui se combattent en Irak mais qui s’unissent en dehors, avec un seul objectif commun: continuer à semer le trouble en Europe et aux Etats-Unis et engendrer les plus grosses perturbations possibles.

Posted in Terrorisme, World Politics | Tagged: , , , , , , , , | Leave a Comment »