Coward Old Universe…

by Jeremy G.

Archive for the ‘Politique étrangère française’ Category

Cette guerre que les Français veulent ignorer…

Posted by Jeremy Ghez on August 24, 2008

Lu, aujourd’hui, sur le web…:

Donc on admet implicitement avoir fait une con..rie en envoyant notre Armée là où elle n’a rien à y faire, mais on va rester et poursuivre dans l’erreur pour ne pas perdre la face ! Que les hommes sont bêtes ! Combien de jeunes morts à venir du fait de cette attitude emplie de testostérone ?

La réaction de Patricia sur le forum du Monde – après les propos du chef d’état major des armées concernant la mort dramatique des dix soldats français en Afghanistan – résume bien l’état d’esprit d’une majorité de Français.  Qui peut s’en étonner?  Tandis que Sarkozy n’a fait aucun effort de pédagogie concernant l’importance de la présence française en Afghanistan, la gauche a renoncé à toutes ses responsabilités, préférant l’exploitation politique à la proposition de politiques internationales constructives.  Cette France schizophrène réclame un monde multipolaire mais refuse d’en assumer les responsabilités ou d’en payer le coût.

La mort des dix soldats français, cette semaine, est tragique.   Mais il y a quelque chose de paradoxal dans cette réaction, venant de la part de Français qui s’étaient tellement moqués du concept de “zéro morts” appliqué à la guerre, par les Américains.  On semble tout à coup se réveiller et découvrir qu’en effet, la guerre n’est pas une belle invention.  On est tenté par la démission, espérant trouver une excuse dans le refus de l’alignement avec Washington, oubliant pourtant le premier motif de l’intervention: les attaques du 11 septembre menées par un protégé du régime taliban.

L’exécutif français semble vouloir éviter à tout prix d’annoncer aux Français que les années à venir seront très difficiles sur le plan économique et nécessiteront un effort et des réformes de taille.  Voilà un deuxième défi pour Sarkozy dont la communication n’est pas forcément le point fort, contrairement aux idées reçues.

Advertisements

Posted in Afghanistan, Politique étrangère française | Tagged: , , , , , | Leave a Comment »

Cette gauche qui perd son âme

Posted by Jeremy Ghez on August 18, 2008

Cette gauche qui avait choisi rapidement son camp en 2006, lors de l’affrontement entre Israël et le Hezbollah, en dénonçant la riposte “disproportionnée” de l’Etat hébreu, confirme aujourd’hui sa schizophrénie en célébrant l’émergence de la Russie comme nouvelle puissance mondiale capable de concurrencer les Etats-Unis. On l’a bien reconnue, jeudi dernier, ici, elle qui a salué ce monde multipolaire qui se manifeste, ainsi que le pragmatisme de Sarkozy qui rappelle celui de Chirac (sic) et de Mitterand.

Plenel et ses amis – dont le ton très docte n’est pas seulement exaspérant, mais montre que leur arrogance n’a rien à envier à celle de l’Amérique qu’ils critiquent – tiennent par ces propos un discours bien réaliste, au sens que la science politique donne au terme. Les Etats cherchent à contre-carrer le pouvoir des autres puissances internationales, permettant ainsi au monde de trouver son équilibre. Tant pis pour l’internationalisme socialiste d’hier ou pour le droit et pour la démocratie. Tout ce qui peut rivaliser avec la puissance des Etats-Unis est célébrée comme si l’Amérique d’aujourd’hui était l’Union soviétique d’hier. Ce discours me rappelle celui de l’éminent spécialiste en relations internationales, John Mearsheimer, qui lui aussi regrettait la chute du Mur de Berlin qu’il voyait comme facteur d’instabilité future. Nos concitoyens européens de l’Est, dont l’unanimité contraste bien avec le désordre occidental, apprécieront.

Il y a clairement deux gauches en France. La plus éclairée doit se démarquer et ne pas se compromettre avec cette tendance d’un autre siècle.

Posted in Gauche française, Politique étrangère française | Tagged: , , , , , , , | Leave a Comment »

Fuis moi, je te suis…

Posted by Jeremy Ghez on July 21, 2008

Il n’y aura donc pas eu de poignée de mains entre Olmert et Assad.  On croirait observer deux adolescents à une boom qui cherchent à conclure, mais tellement anxieux qu’ils ne savent pas comment s’y prendre.  Vexée, la Syrie s’amuse à féliciter Kuntar, le tueur d’enfants et l’un des terroristes les plus cruels que l’on ait connu dans l’histoire du Proche Orient, libéré en échange de deux dépouilles de soldats israéliens. 

 

 

L’ancienne jurisprudence israélienne ne tient plus: le sort de ceux avec du sang sur les mains redevient négociable.  L’enthousiasme d’hier tient toujours, mais pas sans incertitude ni doute. 

 

 

Posted in Israel, Politique étrangère française, Proche Orient, Syrie | Tagged: , , , , | Leave a Comment »

Problématique Cacophonie…

Posted by Jeremy Ghez on February 7, 2008

levitte.jpgkouchner.jpggueant.jpgimages2.jpgsarko.jpg

Qui dirige la politique étrangère de la France?  Les puristes et fervents gaullistes répondront Sarkozy, rappellant la vieille tradition de la 5ième République qui donne au Président la responsabilité des Affaires étrangères et au Premier ministre celle de la politique intérieure. 

Mais comment trier, ensuite, entre les quatre hommes du Président?  Claude Guéant, Secrétaire général de l’Elysée, semble jouer un rôle clef dans la politique française en Afrique et au Moyen Orient, notamment.  Jean-David Levitte, fin diplomate et grand connaisseur des Etats-Unis, remplit un rôle original, en tant que conseiller spécial de Sarkozy.  Ses vues ont cependant du mal à s’imposer, entend-on ici et là.  Il y a également Hervé Morin, qui a hérité du Ministère de la Défense grâce à sa rupture politique avec Bayrou et son soutien à Sarkozy.  Enfin, last but not least, le chef de la diplomatie et ministre d’ouverture, Bernard Kouchner, le maillon le plus étonnant de cette équipe.

terre-europe.jpg

Les désaccords qui émergent sont donc bien naturels, mais il semble légitime de se demander jusqu’à quand cette combinaison insolite pourra tenir.  Il y a cinq jours, Hervé Morin a remis en cause le bien-fondé du rapport des services secrets américains, déclarant que l’Iran est en train de poursuivre son programme nucléaire.  Cela n’a pas empêché Kouchner, ce matin, de reprendre à son compte les conclusions du même rapport américain et excluant toute perspective de confrontation avec l’Iran, contrastant ainsi avec ses propos de Septembre.

On apprend également, dans un portrait – peu complaisant, il faut le noter – de Kouchner dans le New York Times, l’existence de désaccords profonds entre le Quai d’Orsay et le Secrétaire général de l’Elysée à propos de la Syrie et du Liban.  Un de plus, puisque c’était la stratégie de Guéant qui avait été choisie dans l’affaire des infirmières bulgares, au détriment de celle de Kouchner.

Que de rivalités…  Les plus optimistes verront dans ce dispositif une combinaison pluraliste duquel ressortent les meilleures idées et politiques.  Pourquoi pas…  Mais la complémentarité d’hier semble se dissiper. 

french-flag.jpg

Posted in Politique étrangère française | Tagged: , , , , , | 1 Comment »

Qui a peur de M. Poutine?

Posted by Jeremy Ghez on October 16, 2007

images2.jpg 

On se bouscule pour aller saluer M. Poutine.  La semaine dernière, c’était au tour de notre président français, M.Sarkozy, qui semble avoir oublié ses positions de la campagne électorale – Glucksmann doit s’en mordre les doigts.  A suivi ensuite la visite du patron de la Défense améric aine, Bob Gates, et de la chef de la diplomatie, Condoleezza Rice, qui ont le droit à un véritable sermon du nouveau Tsar russe sans pour autant hausser le ton.

Poutine est populaire dans son pays.  La Russie est un grand pays, et il ne faut pas l’humilier.  Autant d’excuses que l’on entend, ici et là, pour justifier le fait que les démocraties occidentales ont pardonné beaucoup de choses à la Russie.  Qui se rappelle de la véritable déclaration de guerre de Poutine à l’Europe, l’hiver dernier?  Qui, dans les chancelleries occidentales, s’indigne des obstacles russes à des sanctions plus efficaces contre l’Iran, et du véritable soutien que donne Poutine à Ahmadinejad?  

Le courage politique fait défaut aux capitales occidentales, et notamment à Washington.  Le prix à payer sera bien élevé.  Poutine a fait part de son intention de rester dans la vie politique de son pays, et de briguer le poste du Premier Ministre.  Ceux qui avaient parié sur la fin de sa carrière politique doivent être déçus.

Posted in Politique étrangère américaine, Politique étrangère française, Russie, World Politics | Tagged: , , , , | Leave a Comment »