Coward Old Universe…

by Jeremy G.

Archive for the ‘MoDem’ Category

2, c’est pas beaucoup

Posted by Jeremy Ghez on June 12, 2007

Du haut de ses probables deux sièges à l’Assemblée, Bayrou a perdu son pari – dans l’immédiat du moins.  Preuve que l’élection législative a peu à voir désormais avec l’élection présidentielle, et devient progressivement une simple formalité.  La question de son utilité et de sa réforme est fondamentale, mais n’est pas encore d’actualité.

images5.jpg

 

La réelle question est de savoir si Bayrou tiendra le choc, et saura avoir le courage d’aller jusqu’au bout de sa logique: proposer une troisième voie, pertinente parce que distincte de celle du PS et de l’UMP, crédible, parce qu’inscrite dans la logique raisonnable de l’évolution politique actuelle de la France, et enfin solide, parce que ne reposant pas que sur une simple réthorique politique d’opposition systématique à Sarkozy, comme il a pu le faire dans le passé.

Vu des Etats-Unis, il y a quelque chose de passionant qui se passe actuellement avec cette refondation du paysage politique français.  Ce beau pays qu’est la France présente en effet une caractéristique cruciale pour les Républicains américains en course pour la Maison Blanche, et une lacune grave que la France pourrait combler en s’inspirant – un tout petit peu – de ce qui se passe aux Etats-Unis.

Plusieurs articles ont fait état – comme ici – de l’intérêt particulier que prêtent les candidats républicains à la Maison Blanche à la situation française.  Gagner une élection si facilement, alors que l’on est issu d’un mouvement politique qui a gouverné pendant cinq ans sans apporter de résultats concrets (d’après les meilleurs diagnostics): voilà assez pour impressionner les Républicains en lice qui veulent tout faire pour se démarquer de l’Administration Bush, au-delà des accords et désaccords qu’ils peuvent avoir avec l’actuel président.  L’intérêt du très conservateur Washington Times pour ces élections législatives – le journal en a fait sa une ce matin! – qui a célébré ce landslide, ou raz-de-marée, n’est donc pas surprenant étant donné le laboratoire stratégique que représente la France pour les Républicains.

Pour une fois, donc,  que ce sont les Etats-Unis qui se fascinent pour la France, et non l’inverse, ne gâchons pas notre plaisir.  Mais ne gâchons pas non plus l’opportunité à laquelle correspond la mini-révolution politique qui vient d’avoir lieu.  Plus que jamais, avec ce landslide sarkozien, on se rend compte à quel point l’opposition – Bayrou compris – manque d’un projet cohérent qui peut séduire la France.  Les Etats-Unis constituent, de ce point de vue, un autre cas d’école typique.  Les deux partis principaux, lorsqu’ils ne sont pas au pouvoir, puisent énormément dans les idées que produisent les think tanks – ou groupes de réflexion – qui pullulent dans Washington aujourd’hui.  Voilà une condition sine qua non du renouvellement politique et de la modernisation.  Il ne s’agit pas ici de lancer le débat sur l’importance de ces institutions – la raison fondamentale étant que les prochaines échéances électorales, dans cinq ans, risquent d’arriver plus vite qu’on ne le croit.  Il s’agit plutôt de mettre en évidence les bénéfices que pourraient tirer les socialistes et Bayrou d’une consultation active de ces personnalités, ces universitaires et penseurs, qui vivent en France ou à l’étranger, et qui pourraient redonner un peu de fraîcheur à un monde politique sous influence énarquaise.  En réponse au sacre admirable de Sarkozy  – aux yeux des Américains – correspond ce nouveau défi lancé par un pays dont l’utilité n’est pas aussi nulle que l’on ne le croit…

Advertisements

Posted in MoDem, politique française | Tagged: , , | Leave a Comment »

DSK et Bayrou: Je vous l’avais dit!

Posted by Jeremy Ghez on May 29, 2007

Dominique Strauss-Kahn commence à faire son coming out… Il soutiendra des candidats du MoDem au deuxième tour des législatives. Cela n’a rien de surprenant, après les propos des uns et des autres au lendemain de la présidentielle que j’avais commentés ici.

modem.jpg

Voilà une tendance évidente et lourde qui se confirme: un parti qui réunit un homme comme DSK – et autrefois Kouchner – ainsi que des Fabius, Mélanchon et Weber n’a pas d’avenir. La fracture s’était faite ressentir depuis le débat sur la Constitution européenne. Cette fracture est profonde et s’avère tout aussi déterminante que la fracture droite-gauche traditionnelle. Kouchner le considérait déjà et est allé au bout de sa logique en entrant dans le gouvernement Fillon I. DSK, qui a choisit une autre stratégie, ne fait cependant confirmer qu’un état des lieux évident. Les jours du Parti socialiste tel que l’on connait aujourd’hui sont comptés.

Les débuts du MoDem s’annoncent chaotiques et les sondages ne créditent pas le mouvement de plus de 15% des voix. Mais la vie politique française va s’en trouver revitaliser, avec une nouvelle donne politique bien plus cohérente. Les militants socialistes auront véritablement le choix entre deux tendances incompatibles: l’une ancrée profondément à gauche et fossoyeuse du Traité constitutionnel, l’autre libérale, ancrée au centre et profondément européenne. Cette clarification du débat rendra plus transparente les réelles tendances politiques au sein de la société française.

Posted in DSK, Gauche française, MoDem, Strauss-Kahn, Tri-partition de la politique française | Tagged: , , , , | 6 Comments »