Coward Old Universe…

by Jeremy G.

Fuis moi, je te suis…

Posted by Jeremy Ghez on July 21, 2008

Il n’y aura donc pas eu de poignée de mains entre Olmert et Assad.  On croirait observer deux adolescents à une boom qui cherchent à conclure, mais tellement anxieux qu’ils ne savent pas comment s’y prendre.  Vexée, la Syrie s’amuse à féliciter Kuntar, le tueur d’enfants et l’un des terroristes les plus cruels que l’on ait connu dans l’histoire du Proche Orient, libéré en échange de deux dépouilles de soldats israéliens. 

 

 

L’ancienne jurisprudence israélienne ne tient plus: le sort de ceux avec du sang sur les mains redevient négociable.  L’enthousiasme d’hier tient toujours, mais pas sans incertitude ni doute. 

 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

 
%d bloggers like this: