Coward Old Universe…

by Jeremy G.

Efficace Olivier

Posted by Jeremy Ghez on November 26, 2007

images.jpg

Je l’admets: je ressens pour Besancenot une sympathie particulière. A mon sens, le facteur le plus connu de France représente une composante politique essentiele pour la vie politique du pays et cela pour deux raisons.

La première fonction cruciale qu’il remplit est celle de la clarification. Besancenot crie haut et fort, depuis quelques temps déjà, qu’il souhaite créer un grand parti de gauche anti-capitaliste. Il n’aura certes échappé à personne que son programme comporte des aspects rétrogrates, voire tout simplement anti-démocratiques et très inquiétants. Mais dès lors qu’il y a une offre claire, il sera d’autant plus facile d’en mesurer la demande effective. Si, lors des échéances politiques à venir Besancenot ne parviendrait pas à obtenir des élus, on saurait ce que vaut vraiment son discours. L’extrême gauche ne pourrait alors plus jouer la carte de la représentatitivité du faible qui décidemment aura trouver son ambassadeur autre part.

La deuxième fonction est celle de la pression à gauche. De nombreux commentateurs ont souligné le silence, voire la quasi-absence du PS sur le dossier des récentes grèves. Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy auront utilisé la même expression – “prise d’otage” – pour qualifier le mouvement social qui a, encore une fois, paralysé la France. Cette gauche républicaine qui faiblit, ne serait-ce que parce qu’elle n’a pas su se démarquer de Sarkozy, devra redéfinir son “offre” politique, et surtout comprendre ce que les électeurs qui autrefois votaient pour elle désirent désormais. Mon intuition, déjà exprimée ici et ici, est que la seule solution qui s’offre aujourd’hui au PS réside dans le centre, avec une alliance avec le ModeM de François Bayrou. La frange la plus radicale du PS trouvera sans aucun doute un allié très sympathique chez Besancenot.

Advertisements

2 Responses to “Efficace Olivier”

  1. […] pas dupes, voyant Besancenot comme meilleur opposant à Sarkozy (quelle tristesse malgré le pragmatisme évident de l’individu) et préférant Aubry à Royal pour prendre la tête du PS.   Le hasard du […]

  2. […] à s’organiser. La gauche est ainsi prise en sandwich. Je l’ai déjà dit ou suggéré ici, ici, ici, ici, et ici: A force d’ignorer ce processus, la gauche manque une occasion de se […]

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

 
%d bloggers like this: